A+ R A-

 

Historique de Baye

 

BAYE vient, semble-t-il, de BAYA, une vièrge écossaise appelée Baya ou Beya, compagne de sainte Maure.

 

BAYE est un démembrement de l'ancienne paroisse primitive de Mellac. Au VIème siècle, le territoire de Baye aurait été donné par le roi Gradlon au monastère quimperlois fondé par Gurthiern ou Gunthiern (ou Guthiern). La paroisse de Baye (Plebs Beia), est attestée comme telle dès le XIème siècle. La paroisse de Baye a été, semble-t-il elle même démenbrée par la suite au profit de Lothéa et de sa trève Trélivalaire. La paroisse de Baye dépendait autrefois de l'ancien évêché de cornouaille. La commune de Baye est créée pendant la révolution.

 

Patrimoine de Baye.

 

- L'église Saint Pierre aux liens (1842-1850) remplace un ancien sanctuaire. Edifiée en forme de croix latine avec abside à pans coupés: la nef n'a pas de bas cotés et la sacristie est construite dans le prolongement de l'abside. Le clocher date du XVIIème siècle.

- La croix de Kerlouret ou Kerloret XVIIème siècle.

- La croix de la lande de Baye ou croix du Leing XVIIème siècle, restaurée en 1897.

- La croix de Kercapucher XVIIème siècle.

- La croix du cimetière de Baye 1867.

- Le manoir de Kermorial 1786. Il possédait jadis une chapelle privée, dédiée à Saint Nicolas et aujourd'hui disparue.

- L'ancien presbytère 1847-1848, aujourd'hui la mairie.

- La fontaine Saint Cornely et Saint Eloi située au bourg.

 

 

 

 

 

.